08 Oct

MUCIZE! (lb.turcă) – MIRACOL

 

Deux “Signes” de l’Orthodoxie en Turquie!

 
1) L’icône de la très sainte Mère de Dieu

l’icône miraculeuse de la Mère de Dieu, avec le titre turc superposé ”MUCIZE!”, ce qui signifie “miracle!”

+

Le miracle de la Très Sainte Mère de Dieu

(Extrait d’un article du journal turc Hürriyiet daté du 9 Mars 2010)

Il y a plusieurs années, un couple marié de Turquie et plus précisément de la région d’Antioche, émigra à Paris où ils trouvèrent des emplois et ils installérent à Garges-lès-Gonesse, en banlieue de Paris. Les noms du couple sont Esat et Sevim Altindagoglu.
On voit des foules de gens chez les Altindagoglu aujourd’hui, tandis que de nombreux visiteurs viennent pour voir un très curieux (pour eux) événement. Cet événement, qui a été caractérisée par la presse turque elle-même de miracle, c’est qu’une icône orthodoxe byzantine de la Très Sainte Mère de Dieu que le couple avait trouvé à Antioche et avait ramenée avec eux – même s’ils sont musulmans – a commencé à “pleurer”, des larmes coulant des yeux de l’icône de la Très Sainte Mère de Dieu. L’icône de la “Vierge Marie” – comme le couple turc l’a nommée – est devenue un lieu de pèlerinage et en fait, elle a également acquis un caractère thaumaturge. 
L’événement est devenu largement connu et des pèlerins de l’Allemagne toute proche et de Belgique viennent également visiter la maison pour vénérer l’icône orthodoxe de la Très Sainte Mère de Dieu.
Esat Altindagoglu raconte comment il y a quelque temps, une femme mariée est venue vers l’icône de la Sainte Mère, car elle n’avait pas été en mesure de concevoir un enfant et elle était désemparée parce que son mariage était en danger de rupture. La femme s’est mise à genoux devant l’icône et a prié pendant une période de temps considérable. Quelques temps plus tard, la femme a téléphoné aux Altindagoglu et leur a dit qu’elle était ravie parce qu’un miracle s’était produit et qu’elle attendait un enfant.

 

2. Le scandale concernant la rénovation d’une mosquée

Le 25 août 2011 un énorme “scandale” – c’est ainsi que cela a été évoqué – a éclaté en Turquie (article dans le journal Zaman, daté du 25/8/2011). La restauration de la mosquée de la ville d’Alatsata près de Smyrne.

L’église de l’extérieur

Lorsque les Grecs vivaient là, la mosquée était à l’origine une église dédiée à Saint Constantin. En raison de l’étendue des dommages survenus au cours des dernières années, les autorités locales avaient attribué les travaux de rénovation à une équipe spécialisée. Mais, au lieu de la restauration de la mosquée musulmane, l’équipe de restauration turque est allée de l’avant et a rétabli l’iconostase délabré, mais complexe de l’église, de même, au lieu d’une mosquée, les restaurateurs ont essentiellement livré… une église grecque, réparée et dans son état original.

Cet événement a été critiqué comme “scandale” par les médias turcs.

La photo d’en haut est celle de l’extérieur de la mosquée d’Alatsata, qui était à l’origine de l’église de Saint Constantin, et en dessous vous pouvez voir une vue panoramique de l’iconostase complexe à l’intérieur de l’église, qui a été restauré par l’équipe de restauration turque et qui a outragé les médias turcs.

L’image ci-dessus est l’article qui a été publié par le journal turc Zaman le 23/8/2011 et qui se réfère au «scandale» de la restauration de la mosquée musulmane à Alatsata, avec le titre caractéristique: «Restorasyon camiyi kiliseye çevirdi” – qui signifie “Restauration de la mosquée transformée en église”.

 

Version française Claude Lopez-Ginisty
d’après
Nick Chiladakis,
Journaliste – Ecrivain- Turcologue
in

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.